Les jardins intérimaires, entre précarité et pérennité

Les jardins intérimaires, entre précarité et pérennité : la ferme du Bonheur à Nanterre
In : 
Les Carnets du paysage (where to find this periodical ?), (2003, printemps/été)N°9/10 (1296-0101)
Auteurs : 
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 257-273 : ill. en n&b et coul., photogr ; 24 cm
Notes, sommaires...

Ferme-Du-Bonheur

Résumé

A Nanterre, située au pied des cités HLM, coincée entre le chantier de l'échangeur A14-A86 futur parc du Chemin de l'île et l'université de Paris-X, face à la maison d'arrêt des Hauts-de-Seine et aux papeteries de la Seine, intercalée entre deux sites SEVESO, sous les couloirs aériens pour Roissy, dans le grand axe de la Défense... implantée dans les terres vaines vagues et sans maîtres d'un espace urbain délaissé, le ferme du Bonheur occupe environ 2500 m². Histoire d'une résistance.