Parties d'échecs à Ahmedabad : Les condominiums contre la ville

Parties d'échecs à Ahmedabad : Les condominiums contre la ville
Contributeur : 
David Mangin
Provenance : 
Champs-sur-Marne
Publié par : 
Ecole d'architecture de la ville et des territoires Paris-Est , 2019
Cote ENSA : 
07/19/1967
Langue : 
français
Résumé
Ce projet de fin d’études a pour sujet l’urbanisme décomplexé et rapide de la ville d’Ahmedabad en Inde. Au dernier recensement de 2011, la ville comptait officiellement 6 millions d’habitants. Les prévisions démographiques estiment que la ville atteindra environ les 10 millions d’habitants d’ici 2021. Mon projet prend en compte les particularités du mode de vie indien constaté sur place (étude du terrain de projet pendant 5 semaines) et a pour ambition de proposer une alternative aux condominiums qui sont en train de devenir le type de logements majoritaire en Inde. Ces grands complexes de logements ont pour principal défaut d’accentuer les différences sociales, en mettant les catégories sociales plus aisées derrières des hauts murs barbelés, les catégories les plus pauvres viennent s’y accoler pour y construire des bidonvilles. Pour ce faire, j’ai développé plusieurs types d’habitats qui ont vocation à cohabiter côte à côte en étant complémentaires et en donnant satisfaction à toutes les catégories sociales. Au sein de ce nouveau quartier, j’ai accordé une grande attention à l’espace public ainsi qu’aux modes de déplacements des habitants. L’objectif est de rendre les parcours piétons plus agréables et les habitants moins dépendants de la voiture. L’allégorie avec le jeu d’échec permet d’explorer en parallèle plusieurs hypothèses de développement, en commençant l’urbanisation du quartier soit par les logements, soit par les équipements publics, soit par les parcs et les espaces publics. Le but de ce jeu est d’imaginer des scénarios plausibles de d’évolution du quartier en tenant compte des ensembles déjà présents
Bibliothèque : 
ENSA Paris-Est
Corresponding paper document : access the resource