Y-a-t-il une influence orientale chez le Corbusier ?

Y-a-t-il une influence orientale chez le Corbusier ? : projet : un musée de l'architecture à Paris
Publié par  : 
Paris : EA Paris-La Villette , 1991
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
54 P. : ill., plans, bibliogr. ; 30 cm.
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

En 1911, Charles-Edouard Jeanneret, dit le Corbusier entreprit un long voyage alors qu'il travaillait chez Behrens comme dessinateur. Ce voyage lui a été proposé par son ami Klipstein qui voulait visiter les musées de Bucarest et de Budapest. Mais, c'est sans doute, Jeanneret qui l'entraîna à Constantinople et en Grèce. Constantinople fut le moment fort du voyage, le lieu ou il passa le plus de temps et vécut des expériences architecturales et philosophiques très significatives. Puis, lors de son voyage en Inde en 1950, pays qui venait d'accéder à l'indépendance, on lui proposa le projet de Chandigarh. Pour réaliser ce projet, le Corbusier lie connaissance avec l'architecture traditionnelle, le rituel et la culture indienne et traduira cela dans ses oeuvre à Ahmedabad. Dans le but de rendre hommage à ce personnage qui aimait les musées, l'auteur a orienté son projet vers un musée de l'architecture à Paris.

Concepteurs / architectes  :