Formes (les) de l'étalement urbain. La logique du modèle de Bussière appliquée à l'agglomération lyonnaise

Formes (les) de l'étalement urbain. La logique du modèle de Bussière appliquée à l'agglomération lyonnaise
Dans : 
Annales de la recherche urbaine (où trouver cette revue ?), no 67, juin 1995 (0180-930X)
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 33-42 : graph. ; bibliogr.
Langue du document : 
français
Notes, sommaires...

(Densités et espacements)

Résumé

En appliquant le modèle d'économie urbaine de rêne Bussière à la région lyonnaise, on constate que les emplois sont généralement plus concentrés au coeur de l'agglomération que les actifs, mais croissent plus vite en proche périphérie. Les activités industrielles, en déclin, se répartissent dans l'espace selon un mouvement centrifuge alors que les activités tertiaires se densifient des centres jusqu'aux premières couronnes. L'étalement des lieux de résidence au-delà de la première couronne suit les grands axes de transport.