Surface minimale

Surface minimale : surfaces minimales-périodiques et leur application en architecture
Auteurs : 
Publié par  : 
Paris : Ministère de la Culture et de l'Environnement , 1977
Type de document : 
Rapport
 - Description matérielle : 
1 volume (38 f.) : figures ; 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Presque chacun de nous, au cours de son enfance, a joué à étirer une membrane du bulle de savon entre ses doigts. La surface minimale, c'est-à-dire la plus petite possible, est justement réalisée par la membrane de savon qui obéit aux lois de la physique et prend la forme qui correspond à l'état de l'énergie potentielle minimale. La qualité la plus inattendue des surfaces minimales est l'existence de surfaces périodiques qui se composent d'éléments identiques et en plus que chaque surface minimale périodique possède son correspondant qui peut être obtenu par une transformation topologique, ce qui signifie par pliage et sans déchirure. Pour parler de l'application de ces surfaces en architecture, l'auteur expose trois de ses aspects : le matériau, la résistance et la géométrie.

Concepteurs / architectes  :