La Città analoga d'Aldo Rossi

La Città analoga d'Aldo Rossi : Destins croisés du visible et de l'indicible
Publié par  : 
Paris : Ecole d'architecture de Paris-Malaquais , 2006
Type de document : 
Document audiovisuel
 - Description matérielle : 
1 DVD (2h43min)
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Conférence donnée à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris-Malaquais (ENSAPM) le 6 décembre 2006 par Jean-Pierre Chupin, Professeur à l'Ecole d'architecture de l'université de Montréal, suivie d'un débat avec Jean Attali, Xavier Fabre et Thierry Roze (enseignants à l'ENSAPM). La Città analoga d'Aldo Rossi est redevenue une légende. Après avoir été le titre annonciateur d'un tableau exposé à la Triennale de Milan en 1973, puis le manifeste provocateur d'une planche composite exposée à la Biennale de Venise en 1976, la Città analoga fut également l'expression emblématique d'une série de dessins exposée à New York en 1979. Depuis la publication des quaderni azzuri de Rossi en 1999, on sait désormais que cette énigmatique expression recouvrait un faisceau, d'intuitions et d'intentions, au centre duquel germait le projet d'un traité d'architecture particulièrement ambitieux : sa table des matières traversera plusieurs mutations caractéristiques de 1969, jusqu'en 1981, année de son " abandon " définitif. Les avatars de ce livre sont directement liés aux aléas d'une recherche sur l'analogie conduisant Aldo Rossi d'un essai d'énonciation des principes de la composition architectonique, au silence poétique d'une mystique de l'analogie, en passant par une redéfinition jungienne - ô combien hasardeuse - de l'imagination analogique. La fortune critique de cette Città analoga bien visible, mais à proprement parler " illisible ", se révèle comme une judicieuse entrée en matière pour l'étude de la scène intellectuelle de l'architecture au tournant des années 70.

Concepteurs / architectes  :