Luc Peire, la synthèse de la verticalité

Luc Peire, la synthèse de la verticalité
Dans : 
Oeil (où trouver cette revue ?), no 442, juin 1992 (0029-862X)
Auteurs : 
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 56-61 : photo. ; réf. bibliogr.
Langue du document : 
français
Résumé

Représentant de l'abstraction géométrique, Luc Peire abandonne la peinture figurative en 1950, s'orientant vers une verticalité emblématique, sous-tendue par une écriture novatrice. Représentant l"'HOMO erectus", la verticalité définit aussi l'intégration de l'homme dans des rythmes qui gouvernent l'effet sculptural, pour laisser les corps, les objets, les espaces se métamorphoser en lignes confrontées à des plans jouant entre eux, et avec la couleur.

Concepteurs / architectes  : 
Sujets Archirès :