Marius Borgeaud (1861-1924), le temps suspendu

Marius Borgeaud (1861-1924), le temps suspendu
Dans : 
Oeil (où trouver cette revue ?), no 452, juin 1993 (0029-862X)
Auteurs : 
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 90-91 : photo. ; réf. bibliogr.
Langue du document : 
français
Résumé

D'origine vaudoise Marius Borgeaud (1861-1924) ne se lance dans la peinture qu'à la quarantaine; après une brève incursion dans le paysage impressionniste, il se consacre exclusivement aux scènes d'intérieur, avec vers 1917 une série de portraits et natures mortes. Le réalisme des débuts fait place à une construction plus dépouillée, d'une grande rigueur formelle, ou un réseau de verticales et d'horizontales dynamisées par des obliques enserré le réel, que la magie de la lumière empêche toujours de devenir pure recherche de rythmes.

Concepteurs / architectes  : 
Sujets Archirès :