Patrimoine militaire et reconversion

Patrimoine militaire et reconversion [Texte imprimé] : le fort des têtes à Briançon (Hautes-Alpes)

Publié par : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2002
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
81 p.
Notes
Notes: 

(Bibliographie)

Résumé
Résumé: 

"Autour de la ville de Briançon, un éventail de fortifications retrace l'évolution des constructions militaires défensives de l'époque médiévale aux années 1930. Le Fort des Têtes, construit au cours des XVIIème et XVIIIème siècle, fait partie de ce patrimoine architectural unique. Actuellement utilisé par l'armée comme terrain d'entraînement, ce patrimoine se dégrade de jour en jour. L'objectif de ce travail est d'en assurer la sauvegarde en créant, pour la population du lieu, des activités et des centres d'intérêt. Les financements publics se révélant insuffisants, la reconversion de ce fort est envisagé avec l'apport de capitaux privés. Ce travail propose de regrouper, au sein du fort, des habitations, des commerces et un centre de conférences, élément principal du projet. Ce centre, et l'hôtel, situé dans la partie Ouest du fort, surplombant la ville sont, en quelque sorte, la vitrine de la reconversion de ce fort. Les douves, à l'extérieur du fort, permettent de créer un jardin Alpin"". Les éléments nouveaux reprennent les volumes des batiments existants. Les matériaux utilisés pour ces constructions neuves sont le béton, l'acier et le verre. Le principe de réversibilité est appliqué à toutes les interventions, dans le but de pouvoir restaurer, en son état d'origine, le fort, si cela s'avérait nécessaire.""".

Noms géographiques :