Transformation d'un corps de ferme en un lieu de production et d'échange de musique

Transformation d'un corps de ferme en un lieu de production et d'échange de musique [Texte imprimé]

Publié par : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2003
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
33 P.
Notes
Notes: 

(Bibliographie p. 30)

Résumé
Résumé: 

Depuis les années 70, l'instauration de la politique agricole commune, ainsi que de nouvelles techniques de production ont conduit à l'abandon de sites agricoles, aussi bien à l'échelle d'une ferme qu'à celle de hameaux entiers. Certaines de ces exploitations, initialement isolées, se retrouvent aujourd'hui reliées aux villes et villages environnants et peuvent accueillir de nouvelles activités culturelles. Faire table rase de tels lieux en tentant alors des expérimentations dans le laboratoire des formes rurales contemporaines contribue à effacer les traces de la campagne de notre mémoire. A l'inverse, on peut proposer une muséification qui préserve cette mémoire en conservant les ruines comme lieu de souvenir, à l'exclusion de tout autre usage. C'est entre ces deux extrêmes que se situe le thème de ce travail : la transformation d'un lieu abandonné pour la musique. Le projet propose de rassembler dans un même bâtiment un café concert, un studio d'enregistrement, un label, ainsi que des logements pour artistes. La ferme se situe dans le hameau de Châtel-Vilain, à cinq kilomètres à l'ouest de Charolles en Saône et Loire. Elle comprend plusieurs bâtiments organisés autour d'une cour où dominent les volumes des étables et surtout, de grands fenils. Le projet s'inscrit dans une démarche contemporaine de qualité environnementale. L'intention majeure et le processus réflexif de cette conception architecturale associent aux qualités spatiales des bâtiments existants, des qualités de densité, de lumière et de cheminement afin de matérialiser des espaces répondant aux nouveaux usages de ce lieu destiné à la musique.