Habiter pendant un court instant une cabane urbaine

Habiter pendant un court instant une cabane urbaine [Texte imprimé]

Publié par : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2003
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
100 p.
Notes
Notes: 

(Bibliographie p. 42)

Résumé
Résumé: 

"Dans les contes d'antan, le héros trouvait toujours, sur son chemin, une cabane lui offrant le lieu d'un repos salvateur. Aujourd'hui, le héros contemporain, c'est le nomade urbain, l'homme décloisonné"" de Bruno Marzloff. Ses repères de temps et d'espace se dissolvent, il existe autant d'emplois du temps et de déplacements dans la ville que d'individus. La cabane urbaine peut être ce lieu de repos du nomade, comme une pause sur son parcours. Elle est conçue telle une chambre d'hôtel, multiplée dans la ville. Comme un parasite, elle s'accroche sur les bâtiments existants et utilise leurs réseaux. En contrepartie, elle loue l'emplacement sur lequel elle s'accroche, sorte de symbiose architecturale. La cabane est composée de trois parties : - Les accroches, situées aux quatre angles, orientables et ajustables afin de chercher les points d'attaches pertinents. - La base, reliée à ces accroches, sorte d'organisme regroupant l'ensemble des fonctions hôtelières. - Une coque qui enveloppe la base. Cette coque s'ouvre et crée un habitacle de taille réduite le long de la base, car la cabane est un lieu individuel dont le référent est le corps ( en latin capana, un homme debout). L'habitacle offre le lieu. Un lieu multifonctionnel puisque chaque fonction de la base s'ouvre, se déplie, se déploie, se tourne et se range. Un code lumineux extérieur renseigne sur l'occupation de la cabane : libre ou occupé. Ce projet appelé NOMAD'S LAND, à la fois prospectif et utopique, propose une réponse aux questionnements liés au thème ""habiter aujourd'hui"".".