Un jardin interactif pour la Maison du Livre de l'Image et du Son de Villeurbanne

Un jardin interactif pour la Maison du Livre de l'Image et du Son de Villeurbanne [Texte imprimé]

Publié par : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2003
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
52 p.
Notes
Notes: 

(Bibliographie p. 48)

Résumé
Résumé: 

Le site se trouve à proximité de la station de metro Flachet sur le cours Emile Zola. Il abrite actuellement plusieurs équipements et activités ainsi qu'un parking gratuit. Face à ce coeur d'îlot s'est imposée l'idée d'un jardin, d'un creux : respiration au coeur des bâtiments, glissement de l'espace public vers la médiathèque. Pour conserver et révèler ce vide, l'intervention a débuté sur un travail d'épaisseur qui a permis d'organiser les usages existants et ceux qui nécessitent une infrastructure. Ces différentes épaisseurs permettent de gérer les transitions, de se séparer de la rue sans pour autant s' en isoler et de dégager un vaste espace en pente douce qui descend vers la bibliothèque. Cet espace, parfois foisonnant de végétation, parfois dégagé pour accueillir les loisirs, ponctué d'arbres et rythmé par de petits cours d'eau abrite des dispositifs interactifs. Ces derniers permettent,d'expérimenter un usage ludique, poétique de la technologie : créer un dessin, envoyer un message, composer de la musique...Le jardin reçoit ces interventions, crées sur place ou envoyées par internet. Elles voyagent sur ses murs, dans ses cours d'eau, disparaissent, dématérialisées pour se retrouver sur le réseau, réapparaissant parfois, ouvrant le site sur de nouveaux horizons. Au fond du jardin, un écran de verre reprend le calepinage d'une partie de la façade de Botta. Derrière, se devinent les circulations. L'extension, prolongement de l'épaisseur, ouverte sur le jardin, mais située plus bas que le niveau du sol, devient un socle, une transition pour le bâtiment existant, n'occultant pas sa façade, mais la complétant.

Noms géographiques :