La Maison idéale, morceau de territoire

La Maison idéale, morceau de territoire [Texte imprimé]

Publié par : 
Versailles : Ecole d'architecture de Versailles , 2003
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
N.P. p. : ill., voir photos cd n° 16. Document non relié. ; 15 x 21 cm
Notes
Notes: 

(Mention : Assez bien.Jury : Djamel KLOUCHE, Richard COPANS (producteur, rédacteur), Michel GUILLEMIN, Philippe NYS (docteur en philosophie). )

Résumé
Résumé: 

L'auteur considère que son projet de maison idéale s'est construit en morceaux de territoire le jour même de sa soutenance devant le jury où il présenta des maquettes d'une maison faite à partir de temps differents, diverses investigations du site (photographies, vidéos...), des photos des différentes étapes de la création du projet, des projection de diapos et d'un film retraçant la mémoire créatrice du projet, le tout en présence d'un musicien jouant des tablas. Au travers de ce diplôme, l'auteur a travaillé deux materiaux : le " temps" observé, et "l'autre" qui se présentait dans la singularité d'une rencontre. Ses recherches l'amènent à la volonté de faire communiquer les disciplines entre elles, en produisant un espace-temps en architecture au travers duquel, nous progresserons de l'homme immobile vers le mouvement de la pensée. Le film et l'exposition sont fragmentés en quatre parties : - Partie 1 : se souvenir, passé et origine; reprend les idées du mémoire de l'auteur (faire un film) et de son stage (s'interroger sur la pratique professionnelle), Nous sommes dans un espace bianire, noir et blanc/nuit, passé-présent, fixe-en mouvement.- Partie 2 : "observer ma maison d'enfance et son territoire"; "je voulais réintégrer dans lon travail une donnée de temps, de vécu, tout simplement prendre en compte la vie et les mouvements invisibles qui la composent."- Partie 3 : sauter le mur. L'auteur s'avance vers l'autre et entrevoit le dialogue au travers d'un site caractérisé par l'observation du temps; il est le guide dans un espace non soumis, celui de la pensée en mouvement; poue enfin se laisser se dépasser dans la création d'un espace-temps par les sensations de cet autre qui l'accompagnait puis l'emmène. - Partie 4 : retour au même et changement; cette partie tend au retour au même et se veut révéler l'imperceptible changement du temps; un miroir de la première partie, une continuité en mouvement. Noir et blanc/nuit, fixe/en mouvement, passé/futur... .

Noms géographiques :