Comment faire participer les villages de l'arrière pays gardois à la croissance urbaine de Nîmes ?

Comment faire participer les villages de l'arrière pays gardois à la croissance urbaine de Nîmes ? [Texte imprimé]

Publié par : 
Versailles : Ecole d'architecture de Versailles , 2003
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
N.P. : ill., plans, bibliogr., voir photos cd n° 16. ; 30 cm
Notes
Notes: 

(Mention : Bien.Jury : Alain DEMANGEON, Jean-François COUMEL (architecte Nîmes), Patrick CELESTE, Georges FARHAT.)

Résumé
Résumé: 

Ce travail tente de démontrer qu'il est encore possible d'éviter l'étalement urbain de Nîmes dans la plaine viticole de la Vaunage, en structurant cette croissance à partir des villages de l'arrière pays. Ayant choisi le village de Congéniès à 15 km de Nîmes, l'auteur traite la question de l'extension résidentielle d'un bourg en dessinant un espace public de grande qualité, pour contrecarrer les projets de lotissements en boucle qui ceinturent les centres villageois et les étouffent.Les dessertes construites dans le sens de la plus grande pente préservent les voies historiques du village tout en créant des effets de seuils et d'ouverture sur le paysage. Enfin, la mise en place de rangées de maisons face à la pente est une expérimentation typologique sur la question de l'unité résidentielle à partir de modèles enracinés dans la culture locale.

Noms géographiques :