Projet de restauration et de valorisation de l'habitation Roussel-Trianon en Guadeloupe

Projet de restauration et de valorisation de l'habitation Roussel-Trianon en Guadeloupe [Texte imprimé]

Publié par : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2004
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
61 P. + p. : VIII p. d'annexes, ill. en coul., cartes, photogr., dess., schémas, plans ; 30 cm
Notes
Notes: 

(Bibliogr. Un dossier de 5 planches format A4 numérotées présentant les plans, élévations et coupes du projet accompagne le mémoire. Un "Carnet de croquis" séparé compléte le dossier. En vingt planches de dessins et une de photographies de la maquette d'étude et recherches, ce dernier présente d'une part un état des lieux et d'autre part le projet.)

Résumé
Résumé: 

L"'Habitation" (domaine agricole organisé en village sous la direction des colons, constitué de plantations, de bâtiments avant 1848) fait partie intégrante du patrimoine architectural de la Guadeloupe. On en trouve un grand nombre sur l'île de Marie-Galante. Elles sont des témoins de plus de deux siècles d'une histoire et d'un mode de vie, en grande partie, basé sur la culture de la canne à sucre et de la fabrication du sucre, encore présente dans l'île. Grâce à la richesse de ces ruines existantes et de son patrimoine, l'île semble renfermer les outils nécessaires à son développement économique et touristique. L'habitation Roussel-Trianon, située à 1,5 km du nord-ouest de la commune de Grand-Bourg, à proximité de la mer, constituée de trois groupes de constructions bien distincts (usine, moulin et corral, maison principale avec annexes et étables) est l'un des plus remarquables témoins de cette époque tout en bénéficiant d'un site d'une grande beauté. Le projet consiste à restaurer, à mettre en valeur et à réutiliser l'ensemble des bâtiments et espaces extérieurs de l'habitation. Le programme s'articule autour de trois axes : une phase de restauration (conserver, protéger et consolider l'ensemble des constructions), une phase de mise en valeur (redonner une lisibilité à l'ensemble en requalifiant), une phase de réutilisation du lieu (donner une nouvelle activité, en l'occurrence créer un centre culturel aux objectifs pédagogiques). Ce site doit répondre à plusieurs attentes : informer sur l'histoire de l'habitation et l'histoire de la fabrication du sucre de canne, découvrir les activités et permettre les loisirs. Des aménagements extérieurs invitent à la visite, à la dégustation et au pique-nique. Le projet vise donc à mettre en valeur le lieu tout en répondant à une vocation future de l"île, le tourisme culturel.