Recomposition urbaine. Carcassonne

Recomposition urbaine. Carcassonne [Texte imprimé] : recherche d'une centralité entre gare, port du canal et jardin André Chénier

Publié par : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2004
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
107 p. : ill. en coul., plans, photogr., dess., schémas ; 30 cm
Notes
Notes: 

(Bibliogr. Un dossier de 20 planches format A3 non numérotées, dont une au format 21 x 83 cm pliée, suivies de 6 planches A3 numérotées présentant les plans, élévations et coupes du projet accompagne le mémoire.)

Résumé
Résumé: 

Le paysage ferroviaire français, au fil du temps et des aléas de la concurrence commerciale, a été modifié et a laissé apparaître des espaces en friche souvent situés en centre ville. La gare de Carcassonne n'a pas échappé à cette mutation. L'emprise du domaine de la SNCF comprise entre le port du Canal du Midi au sud (ouvrage classé Patrimoine Mondial de l'UNESCO) et la faille du plateau de Grazaille au nord créent de ce fait une coupure avec le centre historique de la ville d'autant plus que s'étire entre les deux espaces le jardin André Chénier. Cet ensemble constitué de ces trois entités distinctes qui se côtoient et qui s'ignorent (port / jardin / friches) de par sa superficie (9 hectares) constitue un enjeu urbain important pour la ville. Le programme a pour objectif de créer une nouvelle centralité et une dynamique urbaine. Il propose de surmonter la coupure des voies de chemin de fer par la création de deux passerelles, de détourner la circulation routière (voies piétonnes), de créer un pôle d'échange, des transports autour de l'actuelle gare (stations de bus, taxis, parc de stationnement). L'espace naturel formé par le port du canal et le jardin sera requalifié (réorganisation de la place) pour dégager les perspectives et renforcer son rôle touristique. Sont prévus des logements mixtes sur le foncier disponible, ainsi qu'un hôtel de 80 chambres, une médiathèque et des commerces. Pour traiter l'ensemble du site et des problématiques, il est proposé une création de ZAC d'autant plus que le port et le jardin se trouvent à l'intérieur du secteur sauvegardé. L'espace André Chénier est entièrement modifié afin de mettre en valeur d'une part le port et ses activités touristiques et d'autre part le front de la ville historique (bastide du XIVème siècle).