Le parking en superstructure dans la ville

Le parking en superstructure dans la ville [Texte imprimé] : nouvelle dimension architecturale et nouvelles fonctions. Une pyramide de plus pour la Grande-Motte

Publié par : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2004
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
107 p. : ill. en coul., photogr., dess., plans, coupes ; 30 cm
Notes
Notes: 

(Bibliogr. En fin de mémoire 18 planches A3 pliées présentent les plans élévations et coupes du projet. Un dossier de 8 planches format A4 non numérotées présentant les plans, élévations et coupes du projet accompagne également le mémoire, ainsi qu'un CD-ROM contenant deux présentations du projet sous forme de clip vidéo (extérieur, 67,51Mo et intérieur niveau restaurant, 1,58 Mo), les 8 planches au format PSD (PhotoShop), et la présentation de la soutenance sous forme de diaporama PowerPoint (4,33 Mo).)

Résumé
Résumé: 

A l'heure où l'automobile connaît une évolution à grande vitesse et sous toutes ses formes, il apparaît nécessaire de donner au parking une dimension urbaine architecturale et sociale. Cette étude propose de travailler sur le stationnement d'une station balnéaire en bordure de la Méditerranée, la Grande-Motte, qui voit chaque année augmenter le nombre de sa population permanente (6 500 personnes) et saisonnière (800 000 personnes) pour 5 000 places de parking. La commune se retrouve donc confrontée à un problème de surplus de voitures dans le centre ville. C'est pour cette raison que la solution d'un parc aérien permettrait le délestage tout en évitant la fuite de plus en plus importante des populations vers les grandes zones commerciales environnantes. La parcelle retenue (18700 m2) pour élaborer ce projet se situe sur l'actuelle aire de mise à l'eau des bateaux, quai ouest du port. La forme géométrique et dynamique de la pyramide a été choisie à la fois pour répondre aux contraintes de l'urbanisme, pour obtenir une nouvelle perspective sur l'entrée du port et laisser des percées visuelles aux bâtiments existants. Le programme propose de réaliser sur quatre niveaux un parc de stationnement de 400 places et sur les trois niveaux supérieurs des équipements de loisirs (aire de jeux et de repos) et restauration (brasserie et restaurant panoramique). Son sommet sera équipé d'un phare projetant vers le ciel une pyramide renversée, élément d'orientation visuel pour les marins (utilisation de l'énergie solaire captée par des cellules photovoltaïques). Cette construction sera ouverte et éclairée la nuit. Le matériaux, béton, verre et acier, donneront une nouvelle dimension et une coloration des niveaux (rouge, vert, jaune, blanc) agissant comme signal visuel.

Noms géographiques :