Le manoir de Haute Roche au Pont

Le manoir de Haute Roche au Pont [Texte imprimé]

Lié à : 
Matières, (2002)n°5 (1422-3449)
Type de document :
Article de revue
- Description matérielle :
p. 110-115 : ill., photos ; plans
Résumé

Maurice Bunau-Varilla propriétaire du journal parisien Le Matin, fait appel à l'entrepreneur-constructeur François Hennebique pour construire en 1912 dans le Jura vaudois, une grande maison en béton armé sur les plans de l'architecte Jean Campiotti . A cette époque, l'usage de ce système constructif est inhabituel dans l'habitation individuelle. Le porte-à-faux du corps supérieur du bâtiment renoue avec la tradition des maisons de montagne, tandis que les profonds balcons-coursives confèrent une expression moderne au manoir. L'article se termine par une présentation du site web du Centre d'études et de documentation de l'architecture vernaculaire (CEDAV) issu du Laboratoire de théorie et d'histoire (LTH) de l'Institut d'architecture et de la ville de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.

Noms géographiques : 
Concepteurs / architectes : 
Mots-clefs: