Le sens des proportions

Le sens des proportions [Texte imprimé] : ou le retour éphémère aux valeurs humanistes dans les années 1950

Lié à : 
Matières, (2002) n° 5 (1422-3449)
Type de document :
Article de revue
- Description matérielle :
p. 6-16 : ill. ; photos
Résumé

En septembre 1951, s'ouvre le 1er Congrès International sur les Proportions en Arts sur le thème : De Divina Proportione. On assiste alors à un intérêt renouvelé pour la question de la proportion dans l'architecture moderne, fortement imprégnée par un retour à l'histoire et aux valeurs humanistes. Entre l'esthétique du fonctionnalisme machiniste et celle du pittoresque, les travaux sur les rapports mathématiques et modulaires (Wittkower et Rowe) ouvrent une alternative. Ces recherches rejoignent celles de Le Corbusier sur le Modulor. Mais dès le milieu des années 50, des architectes à l'instar des Smithson, rejettent ces systèmes de proportions au profit d'une topologie davantage influencée par la phénoménologie, la sociologie et l'anthropologie.

Mots-clefs: