Proportions profanes

Proportions profanes [Texte imprimé] : éléments du classicisme moderne en Suède

Lié à : 
Matières, (2002)n°5 (1422-3449)
Auteurs: 
Type de document :
Article de revue
- Description matérielle :
p. 30-39 : ill. ; photos
Résumé

"Etude du "" classicisme moderne "" tel qu'il se développe dans l'architecture suédoise du début du XXe siècle. Comparées à leurs homologues germaniques (bâtiments de Berhens, Tessenow, Hoffmann), les réalisations scandinaves se distinguent par plus de légèreté et moins de sévérité, à tel point que le critique anglais Morton Shand parlera à leur propos de "" Swedish Grace "". Cette architecture, à caractère "" solaire "", témoigne d'une interprétation plus empirique et intuitive du langage classique (fragments, altérations, déformations). Ce point de vue est illustré à travers plusieurs projets représentatifs : la salle de concert d'Ivar Tengbom (Stockholm 1920-1926), le Cinéma Skandia d'Asplund (Stockholm 1924), la Chapelle de la résurrection de Sigurd Lewerentz (Entskende 1922-1925) et l'Ecole de Fridhemsplan de Georg Nilsson (Stockholm 1925-1927).".

Noms géographiques :