L'interdisciplinarité entre socio-anthropologie et architecture

L'interdisciplinarité entre socio-anthropologie et architecture [Texte imprimé] : bilans pédagogiques

Lié à : 
Lieux communs : les cahiers du LAUA, (2003)n°7 (1779-5885)
Type de document :
Article de revue
- Description matérielle :
p. 101-115 : 23 cm.
Résumé

L'apport des sciences sociales et en particulier des méthodes socio-anthropologiques à l'apprentissage de l'architecture et des faits urbains est fréquemment minoré, et ses potentialités négligées. La vision de sociologues spécialistes de l"'usage" et travaillant parallèlement mais non avec les architectes et les urbanistes doit en effet être fortement nuancée. D'une part, l'interdisciplinarité se travaille au moyen d'accords et de procédures qui permettent une évaluation parallèle des apports par les disciplines associées. D'autre part l'ethno-architecture et l'approche en termes d'usage sont des creusets, abondés depuis une quinzaine d'années par bien d'autres méthodes, co-constuites dans un double esprit de critique -enracinée- et d'attention aux mutations socio-spatiales. Aussi plurielles soit-elles, les méthodes des sciences sociales dans une école d'architecture, accordent un soin particulier à penser de concert les rapports entre entretiens, immersion, et relevés. Ainsi, il est possible de restituer des réalités en mouvement, celles des milieux urbains, de les comprendre et de préparer au projet. La question du décentrement des étudiants dans une dynamique d'apprentissage visant à renforcer les dispositions analytiques et comparatives est abordée également dans cet article, à travers la présentation d'expériences de "mise en situation" dans un contexte interculturel.