Langages et structures d'échanges en recherche urbaine

Langages et structures d'échanges en recherche urbaine [Texte imprimé] : proposition pour une généalogie d'un marché de l'interdisciplinarité

Lié à : 
Lieux communs : les cahiers du LAUA, (2003)n°7 (1779-5885)
Auteurs: 
Type de document :
Article de revue
- Description matérielle :
p. 131-149 : 23 cm.
Résumé

La question de l'interdisciplinarité mérite d'être investie non dans un souci esthétique ou strictement critique par rapport à un dogme qui s'impose désormais de manière forte et irrécusable, mais parce qu'elle permet d'interroger la nature et l'efficacité des relations qu'entretiennent des disciplines avec des institutions commanditaires. Partant de cette hypothèse et considérant le champ de la recherche urbaine comme un lieu privilégié d'observation d'une interdisciplinarité en activité, le présent article vise à identifier plusieurs axes d'investigation autour desquels une réflexion de ce type pourrait efficacement s'articuler. Que cette activité soit observable dans des opérations de projets urbains au cours desquelles s'effacent parfois les limites entre recherche et action (analyse de situations) ou bien dans des séminaires de recherche collectifs (démarche " ethnométhodologique "), c'est une même logique qui traverse ces structures d'échange. Il s'y joue en effet de manière imperceptible la constitution et le maintien de structures cognitives, de types bien spécifiques de relation à la ville et au monde urbain qui expriment en particulier une porosité certaine avec des pratiques intellectuelles, idéologiques.