Des attitudes actives

Des attitudes actives [Texte imprimé] : institut universitaire de technologie, Dunkerque

Lié à : 
Techniques et architecture, (1988/89, decembre-janvier) n°381, P 117-119, photogr., plan, coupe, élév. (0373-0719)
Type de document :
Article de revue
Notes

(Bibliogr. Le mémoire est accompagné de deux dossiers graphiques, l'un de 6 planches format A3 non numotées et l'autre de 5 planches numérotées format A3 donnant les plans, coupes et élévations du projet.)

Résumé

A l'heure d'une volonté d'économie d'espace et d'énergie, dans le cadre d'une politique de développement durable et de renouvellement urbain, l'organisation de l'équipement commercial représente désormais une donnée majeure de l'urbanisme. Le développement rapide de la ville de Montpellier offre toutes les caractéristiques de l'urbanisme fonctionnaliste en matière d'implantation commerciale, ce qui provoque une polarisation des déplacements qui pourraient être atténuée par une meilleure gestion et localisation des structures. Avec l'extension de la nouvelle gare TGV, un concours d'urbanisme a été lancé par la ville pour aménager un nouveau quartier baptisé "Nouveau St-Roch", situé sur les friches urbaines laissées par la gare de marchandise (18 hectares). Cette étude propose d'intégrer au programme initial (logements, bureaux, services de proximité, pôle culturel, parc public) un nouvel élément dynamisant : l'installation d'une structure commerciale de près de 20000 m2 (10000 m2 de galeries marchandes, plus 8000 m2 d'hypermarché et 1500 places de parking). L'ajout important de surface à construire doit répondre à la logique d'insertion d'ensemble. Celle-ci peut être assurée par la qualité des liaisons fonctionnelles, la complémentarité des programmes et par la relation établie entre les différents espaces publics. La problématique spatiale du franchissement de la voie ferrée a été résolue par sa couverture (dalle végétalisée). Une partie du projet s'est réalisé sans ce nouveau plateau urbain avec des circulations en trois dimensions. Les éléments du programme sont directement connectés entre eux alors qu'en surface la composition répond d'une logique de formation d'îlots et de découpage parcellaire dans un souci de porosité et d'intégration au tissu existant.

Noms géographiques : 
Concepteurs / architectes :