Vers un aménagement durable du site du pont du Diable

Vers un aménagement durable du site du pont du Diable [Texte imprimé]

Publié par : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2004
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
80 p. : ill. en coul., photogr., cartes, dess., schémas, plans ; 21 x 30 cm
Notes
Notes: 

(Bibliogr. Un dossier de 6 planches format A3 non numérotées présentant le projet d'aménagement accompagne le mémoire.)

Résumé
Résumé: 

Le pont du Diable, aux portes des gorges de l'Hérault, proche de la grotte de Clamouse, du village médiéval de St-Guilhem-le-Désert et du village de St-Jean-de-Fos, fait l'objet d'une opération Grand site dans le cadre de son classement comme patrimoine mondial de l'UNESCO. Actuellement, cet espace souffre du manque d'aménagement et d'une gestion incohérente. Aussi, pour conserver tout son potentiel, cette étude propose une réflexion sur une stratégie d'intervention regroupant les principes d'aménagement. Un diagnostic précis de la zone permet de mettre en évidence les contraintes et les atouts qui serviront à la mise en forme d'un programme respectant l'identité du site. La stratégie d'intervention s'articule autour de 4 idées fortes : revaloriser le pôle de franchissement, adapter le stationnement à la fréquentation, initier la découverte et sécuriser l'accès des visiteurs, renouer le lien avec les sites avoisinants par des cheminements. Le pont médiéval sera fermé à la circulation automobile et les stationnements proches (sauvages et autorisés) seront éliminés. La reconversion de la carrière située au sud permettra d'accueillir 500 véhicules pour la période estivale, tandis que l'aire de stationnement au niveau du Mas de la Bergerie sera requalifiée. Cette modification permettra de réduire les nuisances au niveau du pont, de redéployer la fréquentation touristique, d'améliorer l'accès à la plage, de proposer un point de vue inédit. Des aires d'accueil viennent compléter ce dispositif d'où pourrait partir une navette via la grotte de Clamouse et le village de St-Guilhem-le-Désert. En outre, un cheminement piétonnier relie le pont à la grotte et au village des potiers de St-Jean-de-Fos. La globalité de la proposition prend en compte la végétation existante qui sera complétée par un aménagement paysager méditerranéen et de bord de berge.