Histoire d'eau pour un parc de ville

Histoire d'eau pour un parc de ville [Texte imprimé] : réhabilitation d'une entité urbaine, dans le quartier des Aubes à Montpellier

Publié par : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2004
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
33 p. : ill. en coul., photogr., cartes, graph., schémas, plans, coupes, élév. ; 42 cm
Notes
Notes: 

(Un dossier de 3 planches format A3 non numérotées présentant le projet d'aménagement accompagne le mémoire.)

Résumé
Résumé: 

Autrefois, la rivière ou le fleuve était une source de richesse économique, commerciale et industrielle. Aujourd'hui, l'aménagement de ces sites urbains permet aux politiques de réaliser des restructurations paysagères capables de revaloriser la ville. Le quartier des Aubes, situé au nord-est du centre historique de Montpellier, limité à l'est par le fleuve Lez, au sud par la rivière Verdanson et à l'ouest par la voie ferrée, se présente comme un îlot composé d'espaces inaboutis au regard de ses potentialités. La ville en réalisant son PLU prévoit l'ouverture d'un cheminement piéton continu (coulée verte) avec son centre historique. Ce travail tente d'intégrer l'aménagement du parc Rimbaud (20000 m2), situé dans ce quartier des Aubes adossé au Lez, à ce projet afin de lui donner tout son sens. L'étude morphologique, géographique et hydrographique du cours du fleuve de la source à la mer (30 km divisé en 11 séquences) permet de dégager les éléments forts du parcours afin de proposer une restructuration. Le parc est constitué d'un jardin public sur lequel se trouve un ancien bâtiment militaire (magasin) faisant office de salle de danse et d'une réserve boisée, le tout classé au PLU. Les principes d'aménagement des berges conçus pour assurer la protection de la ripisylve existante visent donc essentiellement à la création d'équipements légers d'animations et de loisirs (stabilisation des activités existantes), au dégagement alentours du bâti pour plus de visuel, à la création d'une guinguette avec de nouvelles limites urbaines. La salle de danse sera transformée en "maison du Lez", espace écologique réservé à des expositions et à l'accueil des visiteurs. Cette coulée verte permettra la rupture avec les nuisances urbaines tout en liant le centre ville, le quartier des Aubes et les quartiers nord.

Noms géographiques :