Une maison flexible alternative

Une maison flexible alternative [Texte imprimé]

Publié par : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2004
Type de document :
TPFE
- Description matérielle :
97 p. : ill. en coul., photogr., schémas, plans, coupes, élév. ; 17 x 27 cm
Notes
Notes: 

(Bibliogr. Un dossier de 3 planches format A3 non numérotées présentant les plans, élévations et coupes du projet accompagne le mémoire.)

Résumé
Résumé: 

La loi SRU a pour objectif de rechercher une cohérence entre planification spatiale, déplacements et habitat. Les villes balnéaires à forte densité en période estivale s'endorment l'hiver, laissant vides de nombreux logements et équipements touristiques. Comment remédier à cet état de fait au travers de l'habitat et plus particulièrement l'habitat individuel ? Cette étude prend comme exemple la dernière des stations touristiques du littoral languedocien, aménagée dans le cadre de la mission Racine, Gruissan, pour proposer une alternative à cette problématique. En s'appuyant sur l'analyse de l'espace domestique et sur le mode de l'habiter touristique et en respectant ces deux concepts, le programme détermine deux maisons individuelles flexibles capables d'accueillir chacune 2 à 12 personnes sur une parcelle moyenne de 250 m2. La première est une réponse paysagère : l'habitat en bois en hauteur (sur pilotis) s'ouvre vers l'extérieur et c'est la partie basse sur mince dalle béton qui fait office de parking l'hiver et qui devient durant l'été un espace habitable par l'utilisation de panneaux opaques sur rails. La deuxième typologie propose une maison en béton basse organisée autour d'un patio qui communique avec une ruelle privée permettant l'accès à une toiture aménageable durant la saison chaude. Le parti architectural a été de donner la visibilité de l'occupation par l'usage et l'utilisation de matériaux différents (toile, bois, polycarbonate) tout en respectant l'environnement naturel du lieu et en créant des espaces de rencontre entre les différentes populations (sédentaires et nomades).

Noms géographiques :