Arrivée du TGV est européen en gare de Strasbourg

Arrivée du TGV est européen en gare de Strasbourg
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2003
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
[30 p.]
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

"Loin des années soixante dix fonctionnalistes, la gare nouvelle véhicule l'idée d'un espace de mouvements tridirectionnels, où cohabitent transport public, piétons et voitures. La gare est avant tout un lieu d'échange entre différents modes de transports où l'usager est piéton. Il induit donc des notions de confort, tant physiologique que psychologique et de services. Ces deux notions combinées impliquent de compenser la multiplicité des flux par une grande lisibilité des espaces. La complexité structurelle de la gare ne doit pas se traduire en complexité d'usage. La mise en service de la ligne à grande vitesse horizon 2007 à Srasbourg était l'occasion de réaménager la gare et son espace environnant ; de lui conférer une qualité architecturale, paysagère et urbaine afin de rompre avec l'ensemble des interventions qui précédemment plaçaient l'espace public comme décor, un espace résiduel rempli d'objets juxtaposés, sans relation, en quelque sorte, un espace sans projet. L'importance des aménagements proposés à la surface de la ville pourra servir à la recomposition de la gare et de son environnement modifié par le passage du tram/train. Au delà de la notion de passage, l'idée consiste à lui conférer une attractivité propre et une identité, à créer une nouvelle manière d'organiser l'espace et les fonctions, à développer des services : concevoir une gare et un quartier qui ne soit plus un lieu déprécié de la ville.".