Entre terre et mer

Entre terre et mer : requalification urbaine d'une friche ferroviaire sur les quais : station balnéaire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2003
Type de document : 
TPFE
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

"Pour ce dernier exercice, il m'a semblé nécessaire de trouver un site loin de Lyon afin de commencer l'étude sur un territoire vierge de connaissances, éloigné des repères d'analyse acquis. Parce que nous portons en nous le souvenir des lieux où nous avons vécu, et qu'ils sont source d'inspiration, mon choix s'est porté sur la commune de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Située en façade du littoral vendéen, cette station balnéaire, mais aussi port de pêche, a accueilli plusieurs générations de ma famille pendant les vacances d'été.Une analyse, à la fois sensible et s'appuyant sur des documents concrets (géographie, documents graphiques anciens, P.O.S.,...), a permis de déterminer de façon précise une aire de projet plus restreinte afin d'y concevoir un projet urbain (création d'une promenade, mise en place d'un tram-train) permettant aussi d'atteindre l'échelle architecturale, à travers la construction d'une halle, de logements, et de petits édifices dédiés à la contemplation du paysage ( boites à vue ""). Il s'agit de restructurer, se réapproprier un "" morceau de ville "" actuellement en friche (ferroviaire) sur les quais. Les idéaux urbains de la station balnéaire du XIXème siècle serviront de fil conducteur au projet, permettant ici de revaloriser le vide laissé par la friche, libérant ainsi l'accès aux quais et à l'eau.La volonté d'imaginer un espace polyvalent, utilisé aussi bien par les estivants que les autochtones, et équilibrant les variations été-hiver a construit le projet.""".