RVI, rendre vie à l'industrie, RVI opening

RVI, rendre vie à l'industrie, RVI opening ; RVI happening
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2004
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
[40 p.]
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

"La ville, espace plein de trous, mutation de soi et de relation à l'autre. L' altération de l'indéfini, du non-lieu, décrit tout l'informel de notre existence, toute sa mesure, ses écarts. Ils sont inaliénables aux ambitions de notre société. Je ne vis que de ces espaces intermédiaires, où l'histoire est comme lorsque deux porte-avions se rapprochent et ne laissent entre eux qu'une mince fente. "" Handke.Cette étude s'attache à un interstice, une friche industrielle, mince fente dans le temps : RVI, Renault Vehicules Industriels. Situé avenue Lacassagne, à Lyon 3ème, ce projet de 30 000m2 s'appuie sur une expérience sur le terrain, une étude sociologique, urbaine du développement industriel, patrimoine lyonnais, et politique d'une production artistique décalée des institutions. Le champ des possibles est ouvert aux résidents pour toutes formes d'évènements. Ce nouveau lieu se veut passage, parti pris architectural, métaphore des réseaux sociaux underground, ouvert à l'action individuelle et collective. RVI open-ended, programme culturel, est comme le bâtiment lui-même, une machine, avec sa notice et son kit de montage. Il comprend trois échelles de projet : celle, culturelle de la cité ; celle de l'usine, remise aux normes de sécurité, réorganisée; celle de l'atelier, modulable au gré des envies, des besoins, fourni d'un kit ipn, à fixer aux poutres et rails existants. Ce projet reflète le passage du non-lieu au lieu tel un mouvement perpétuel, et met alors en scène un théâtre de réactions en chaîne, de relations entre les hommes, la machine et leurs productions.""".