Aménagement d'un centre d'accueil et d'information au col du Béal

Aménagement d'un centre d'accueil et d'information au col du Béal
Publié par  : 
Clermont-Ferrand : Ecole d'Architecture de Clermont-Ferrand , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
140 f. dont [11] f. de pl.
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

"C'est la famine qui poussa les paysans auvergnats et du Lyonnais à utiliser ces terres d'altitude, seulement pendant les mois d'été, dont le sommet, Pierre-sur-Haute, culmine à 1634 m. Construites pour abriter les bergers et leurs troupeaux montés en estive, les jasseries étaient également destinées à la fabrication de la fourme et constituent aujourd'hui les seuls édifices présents à cette altitude. Les Hautes Chaumes Foréziennes sont cet espace au-dessus de 1200 m qui, pour accueillir bétail et cultures, fut totalement déboisé et défriché. Le paysage atypique que nous offre aujourd'hui le Haut Forez est en rupture totale avec celui des vallées environnantes. Plus encore, l'écosystème qui s'y est développé n'est visible nulle part ailleurs en France, il faut aller dans certaines toundras d'Europe du Nord pour en observer d'identiques. L'aménagement d'un centre d'accueil et d'information sur la faune et la flore, au col du Béal, entre totalement dans une nouvelle logique de tourisme réfléchi et maîtrisé. Chargé de centraliser l'activité des estivants sur le site, le projet aura pour rôle principal de sensibiliser le grand public à la nécessité de protection et de sauvegarde de ce "" monument naturel "". Comment dès lors associer un bâtiment à vocation touristique et respect de l'environnement ? Tout d'abord l'auteur montre toute la singularité de l'espace paysager des Hautes Chaumes au travers d'une étude environnementale du site. Ensuite, il consacre la seconde partie aux relations entre l'homme et la montagne, aux destins liés auparavant, et qui trouvent aujourd'hui de nouveaux enjeux à leur réconciliation. Enfin, sont exposés quels principes fondateurs devront être mis en pratique en faveur de l'intégration paysagère d'un bâtiment à vocation touristique comme le centre d'accueil et d'information du col du Béal.".