Annette Messager et le théâtre du monde

Annette Messager et le théâtre du monde
Dans : 
Connaissance des arts (où trouver cette revue ?), (2005,juin)n°628 (0293-9274)
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 50-57 : ill. en coul. ; photogr.
Langue du document : 
français
Résumé

Son imagerie d'apocalypse joyeuse hante la scène française depuis les années 70. Anette Messager, choisie pour représenter la France à la 51e Biennale de Venise, prépare dans le plus grand secret une installation pour le Pavillon français des Giardini. La visite de son atelier à Malakoff (banlieue des Hauts-de-Seine) montre ses oeuvres qui mettent en scène de manière critique et ironique la condition féminine. Elle utilise la photographie, le dessin, les coupures de journaux et les animaux empaillés pour réaliser des créatures fantastiques, hybrides et terrifiantes dans le but de revendiquer la part d'animalité qui est en nous. Pour cette biennale (12 juin au 6 novembre 2005), elle prépare sa future exposition en créant des masques de caoutchouc noir, des cartes de géographie et des formes molles qui occuperont l'intérieur même du pavillon.

Concepteurs / architectes  :