Viollet-le-Duc et le rationalisme médiéval.

Viollet-le-Duc et le rationalisme médiéval. : le regard d'un moderne. A propos de Pol Abraham
Dans : 
Livraisons d'histoire de l'architecture (où trouver cette revue ?), 2005, 1er sem., no 9 (1960-5994)
Auteurs : 
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
P. 53-71 : ill.
Langue du document : 
français
Résumé

En 1933, Pol Abraham soutient une thèse à l'Ecole du Louvre qui remet en cause radicalement la pensée de Viollet-le-Duc sur l'architecture gothique. Il réfute notamment le rôle structurel des nervures dans la croisée d'ogives et propose une interprétation du gothique où ses qualités plastiques sont réévaluées. La thèse suscite des réactions extrêmes et immédiates, surtout pour la façon lapidaire dont il traite le sujet. En réalité Abraham s'adresse aussi à ses confrères architectes et cache derrière la métaphore du rationalisme médiéval sa position par rapport au débat contemporain sur l'architecture