Nîmes-Marguerittes

Nîmes-Marguerittes : aménagement urbain d'un Interland
Publié par  : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
102 p. : ill. en coul., phoptogr., cartes, dess. ; 15 x 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Cette étude traite de la notion d'Interland (zone située "entre deux villes") et de sa mixité urbaine (habitat) et économique (activités). Le territoire entre Nîmes et Marguerittes (bourg de 8000 habitants) a été choisi comme lieu expérimental. Les objectifs de ce travail ont été essentiellement de réfléchir et de proposer un type de liaison restructurant la liaison entre les périphéries de ces deux villes pour augmenter le flux et développer un véritable projet urbain. Le programme traite l'axe historique qu'est la RN113 en la dédiant exclusivement aux activités économiques, ensuite il propose de créer un nouvel axe parallèle constitué de commerces et d'habitations. Le paysage naturel qu'est la garrigue sera prolongé dans cette zone et sera un véritable poumon en périphérie. Les transports en commun, deux roues et piétons seront privilégiés pour créer une meilleure liaison. Au niveau des formes urbaines les activités se répartiront géographiquement selon un axe important restructurant le paysage économique direct du site : axe est-ouest route de Montpellier-route d'Avignon. Pour l'habitat deux tissus s'opposeront, l'un lié au centre ville très dense (immeubles) et l'autre résidentiel plus lâche lié au paysage et aux villes alentours. Cette proposition vise surtout à réaliser un cadre précis avec des normes urbaines évolutives dans le temps selon chacun des besoins des communes.