Lyon la Duchère

Lyon la Duchère : accroche au sol résidentiel entre ville et habitat.
Publié par  : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
45 p. : ill. en coul., photogr., dess., plans, schémas, maquettes ; 20 x 20 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Aujourd'hui, dans la ville de l"'automobilité", se pose la question de l'accessibilité aux aires résidentielles et du traitement des espaces entre accès et habitat. Dans le cas précis de cette étude basée sur la revalorisation du quartier de la Duchère en périphérie nord-ouest de Lyon, il s'agit de se pencher sur le traitement des relations que le logement actuel peut entretenir avec le sol, ses extérieurs et l'espace public. Ce travail s'inscrit dans le projet urbain en cours de la ville. Il s'agit de s'appuyer sur les enjeux de ce réaménagement afin d'ouvrir le quartier, de le réintégrer, de restructurer le bâti, d'offrir de nouveaux types de logements en îlots privés ouverts et améliorer l'environnement et le cadre de vie. L'échelle de travail est celle d'un îlot prévu pour du logement composé d'habitats collectifs et d'habitats intermédiaires (43 au total en R+5 maximum) sur un site en forte pente (8%) jadis occupé par des barres (R+17). Le programme propose d'orienter le bâti est-ouest qui s'implante perpendiculairement aux courbes de niveaux donnant ainsi des ouvertures sur Lyon à l'est ou les collines à l'ouest. Chaque appartement s'accroche individuellement et parallèlement à la typologie du site, décomposant un parcellaire en "lamelles" reliant les logements à la rue et au coeur d'îlot. Le système constructif s'appuie sur le sol délimitant chaque cellule d'habitation. Les circulations collectives sont verticales du sol au toit. Ce type d'habitat collectif différent se rapproche plus de la manière d'habiter aujourd'hui (prolongements privatifs en extérieur, facilité et accessibilité des espaces, logements plus grands, ...). Il paraît cependant évident que tous ces paramètres ne peuvent fonctionner seuls ou entre eux sans une prise en compte du site, du projet et du travail qui a pu être fait en amont par les urbanistes et les paysagistes.