Retraite aux Aubes

Retraite aux Aubes : architecture du grand âge, quelles perspectives d'accueil pour les anciens ?
Publié par  : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
40 p. : ill., photogr., plans, schémas ; 21 x 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

En deux décennies, l'accueil des personnes âgées s'est transformé et amélioré, en s'éloignant du principe hospitalier pour se rapprocher du standard hôtelier. Cependant, elle ne doit pas se limiter à l'organisation du gîte et du couvert, mais doit tenir compte de la volonté de maintien ou de reconquête de l'autonomie de la personne. Ce travail est avant tout une réflexion sur l'impact de l'architecture sur le comportement individuel et collectif. Le nouveau foyer des Aubes, quartier nord-est de Montpellier, en bordure du fleuve Lez, conçu en lieu et place d'une maison de retraite des années 60, se veut être un lien à la fois pour les résidents, les aidants et les familles. Le programme prévoit une structure d'accueil et d'accompagnement mixte, modulable et évolutive d'une cinquantaine de personnes en hébergement permanent et temporaire. Cette architecture doit être un lieu de vie offrant aux plus invalides, contraints de rester au sein de la résidence, une sphère domestique à la fois protégée et ouverte, en recréant les stimuli que les plus valides peuvent aller chercher à l'extérieur. Les fortes contraintes du site conduisent à réaliser un bâtiment en longueur (orienté sud-nord). Elles amènent une réflexion sur les circulations en permettant de gommer leurs caractères strictement fonctionnels. Le couloir central devient la colonne vertébrale de la structure et débouche sur un espace fédérateur (grand hall) greffé au tissu urbain. L'enveloppe du bâtiment est partie prenante du concept énergétique du projet intégrant des systèmes d'économie d'énergie (ventilation naturelle, isolation extérieure, orientations). Sa structure est constituée de béton armé et de charpente métallique. Des jeux de "boîtes" bardées de bois colorés ponctuent la façade dont la matière est un écho à l'environnement très végétal. L'ambiance intérieure contribue au-delà du bien être à favoriser les repères et le sentiment de liberté (choix des couleurs, des matières, de la signalétique).