La polythèque de Clermont-Ferrand

La polythèque de Clermont-Ferrand
Auteurs : 
Publié par  : 
Montpellier : Ecole d'architecture Languedoc-Roussillon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
151 p. : ill. en coul., photogr., dess., schémas ; 21 x 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

La bibliothèque est aujourd'hui au coeur de questions passionnées puisque nous pouvons accéder à toutes les connaissances en restant chez soi derrière son ordinateur. Cette étude aborde l'ensemble des éléments et des caractères intrinsèques à la bibliothèque ainsi qu'à son devenir pour aboutir à la construction de la future "polythèque" (bibliothèque communautaire interuniversitaire) de Clermont-Ferrand, en coeur de ville, réponse au concours de la communauté d'agglomération comprenant 2 contraintes : préoccupations environnementales et sauvegarde du patrimoine (ancienne gare routière en cours de classement aux MH). Cette BCIU est aussi un projet pilote en matière d'environnement pour la ville et la région qui se sont engagées dans une démarche HQE. Le programme répond aux 2 objectifs : établir un lien avec l'existant (quartier des Salins) et proposer une architecture à la fois ouverte sur la ville et préservée au niveau de l'îlot. Le bâtiment initial comprendra les services annexes et l'esplanade réservée aux bus verra la construction de 2 bâtiments, l'un à usage universitaire, l'autre grand public. Le lien entre les 2 se fera par un espace de dialogue composé de modules bois pour les services communs. Travail sur le vide, le côté aérien va contrebalancer l'inertie de la structure en béton de la maison de la Culture voisine ; son enveloppe en verre "institutionne" le lieu alors que son coeur en bois plus chaleureux se donne à son public. L'intérieur du bâtiment est un parcours de terrasses pour finir au sommet par un jardin panoramique (toiture végétalisée) avec vue sur les volcans d'Auvergne. Le bois est utilisé comme élément structurel et pour ses qualités esthétiques et de régulation acoustique et hygrométrique. Cellules photovoltaïques en toiture et solaire passif en façade pour l'énergie. La gestion de l'eau se fait par un bassin au coeur de la polythèque. Ce bâtiment public sera desservi par le futur tram qui drainera tous les publics jusqu'à ce pôle culturel.