Les desseins du Mékong, "les jardins de Ventiane, préservation d'un ""entre-deux"" La transformation du paysage

Les desseins du Mékong, "les jardins de Ventiane, préservation d'un ""entre-deux"" La transformation du paysage
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
86p.
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

"Le site d'étude, la presque île "" de Donnechanh, se trouve sur les berges du fleuve Mékong près du centre historique et administratif de Vientiane, capitale du Laos. Sous la pression de nouvelles dynamiques urbaines, la zone maraîchère qui jouxte la "" presque île "" de Donnechanh est peu a peu remblayée pour laisser place à un grand projet aux investissements étrangers. Ce dernier annonce la volonté des autorités en charge de l'urbanisme d'enrayer toute trace de ruralité dans la ville, et de provoquer le déplacement de la population rurale, porteuse jusqu'à nos jours de la tradition, vers l'extérieur de la ville. Ce tpfe développe un scénario qui vise à accompagner la ville vers la modernité tout en préservant son patrimoine quotidien. Les interventions architecturales et paysagères tiennent compte des populations de la "" presque île "", de leur mode de vie, et d' éléments caractéristiques de cette zone géographique : les phénomènes climatiques.L'avancée de la ville sur l'espace du fleuve, initiée sur le site de Donnechanh est freinée par la création d'un canal. Le canal qui limite la ville en saison sèche, disparaît sous les eaux en saison humide avec la montée du niveau des eaux du Mékong. Ainsi, le paysage de Donnechanh continue à se transformer au fil du temps, et présente toujours des visages différents en saison sèche et en saison humide. L'eau est et reste l'élément central du site et devient ici l'outil principal de l'aménagement.""".