Plateforme éducative sur le numérique

Plateforme éducative sur le numérique : une tentative de lieu dans la surmodernité : des liens différenciés
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2004
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
78 p.
Résumé
Résumé : 

"Le non-lieu est-il l'unique expression de la surmodernité ? La ville réseau est-elle une ville de l'anonymat, de la solitude ? Questions auxquelles sont aujourd'hui confrontés le citoyen, le politique, l'architecte... Les nouveaux liens virtuels tel qu'Internet, rhizomes de savoirs jouent par delà l'emprise de la sphère physique. Ils accélèrent, rendent visible le phénomène d'intelligence collective, mais ne se substituent pas à la ville et ne peuvent exister comme phénomène collectif en dehors d'un espace physique. Leur apprentissage nécessite la rencontre, leur diffusion et la pratique conviviale excluent leur diffusion unique dans le non-lieu. Ainsi le corps territorial et le corps social, deux expressions du lieu, sont inhérents à l'Homme. Revendiquer une tentative de lieu "", apparaît, d'une certaine manière, comme inexact car le lieu est quelque chose de non projetable, mais le Travail personnel de fin d'études reste une tentative de réflexion, dont l'objet diffère d'une pratique architecturale concrète. Le projet envisage le lieu à travers deux dimensions, l'usage et le paysage, marqués par l'importance du temps : organiser la réponse architecturale pour un usage évolutif conçu pour différentes échelles temporelles à travers des dispositifs spatiaux et techniques ; enfin retrouver le territoire, analyser dans les lignes du site, de la costière, dans le paysage présent et le projet futur de Porte des Alpes, définir les enjeux, et à la fois s'inscrire et marquer de manière pérenne le site.""".