Flying groundfloor

Flying groundfloor = un immeuble haut en zone urbaine
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
125 p.
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

"Ce projet est une réponse au concours CimBeton dont l'intitulé est le suivant : Un immeuble haut en zone urbaine "". Dans le sujet on trouve l'hypothèse de construire en hauteur, la mixité des programmes, une redéfinition de l'espace attribué à l'automobile et la prise en compte des critères HQE. Un coefficient d'occupation des sols de 2 est préconisé. Le terrain proposé est situé à Grenoble entre le centre-ville et les quartiers sud. Il apparaît comme le nouveau point de convergence des axes structurants du quartier. Compte tenu de ce rôle d'articulation, il devra accueillir un espace urbain fort et un signe bâti, porteurs de la nouvelle identité du quartier. Le processus urbain propose un plan masse dont l'idée est de densifier le programme au sud de la parcelle afin de laisser "" filer "" un parc le long de l'allée verte. Le processus architectural propose dans un premier temps de deformer un îlot classique pour faire place au nouveau parc adjacent puis dans un second temps de surélever la barre nord afin que les deux barres puissent profiter à la fois de l'ensoleillement et de la vue sur le parc. Cette élévation permet aussi de libérer l'espace au sol qui devient public et permet des connexions traversantes. Le programme est constitué pour 80% de logements et pour 20% d'activités. Tous les logements sont traversants nord/sud. Les parking et commerces sont contenus dans une galette percée qui permet l'éclairage et la ventilation naturels. Un programme public fait face à la rue Stalingrad, axe d'activités nord/sud qui mène au centre-ville."" ".