(Inter)faces

(Inter)faces : aménagement d'une aire d'autoroute dans une problématique contemporaine
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
69 p.
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Le monde moderne est celui de l'interactivité, de l'efficacité. Prendre l'autoroute c'est rejoindre son but au plus vite, dans un pragmatisme fonctionnel où voyager se résume à parcourir une distance. L'autoroute réduit l'espace à sa plus simple expression, où le voyage est une question de temps et de rapport durée/espace parcouru. Le projet cherche à opérer la mutation d'un objet parasite, l'aire d'autoroute, en centre nodal de gestion de flux, dans une problématique d'évolution à venir des modes de transport. Le positionnement stratégique de l'aire de Saint-Priest-Manissieux en périphérie lyonnaise sur un axe lourd, l'autoroute A43, en amont des flux entrants, va induire la programmation d'une nouvelle ligne forte de transports collectifs dans le Plan de Développement Urbain du Grand Lyon. L'aire d'autoroute peut ainsi devenir une véritable plateforme multimodale à l'échelle territoriale, un pôle permettant l'interconnexion des flux et des modes de transport. Ce projet cherche donc à proposer une alternative à l'aire de service traditionnelle en la transformant en interface territoire/autoroute, cherchant l'articulation entre global et local, le lien entre statique et dynamique, lui donnant également une légitimité existentielle alternative. L'objet du présent TPFE, l'Interface entre autoroute et territoire, l'espace de l'entre-deux, propose une réponse à une problématique moderne de déplacements en articulant les différents besoins contemporains : le gain de temps, l'économie de transport, l'optimisation des déplacements. Pour autant, le projet souhaite également proposer un lieu de pause, où le temps gagné pendant le transport prendrait toute sa valeur et tout son sens.