Reconversion de l'entrepôt de l'ancienne gare d'eau de Vaise

Reconversion de l'entrepôt de l'ancienne gare d'eau de Vaise : un espace d'enseignement, de création et d'expression théâtrales et une école de la chanson
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
58 p.
Résumé
Résumé : 

Il reste de l'ancienne gare d'eau de Vaise, le stade Boucaud actuel, un entrepôt à grains réhabilité en foyer d'accueil pour travailleurs migrants, par l'association Aralys. Dans ce bâtiment en pierre de Couzon, vestige du patrimoine industriel du 19ème siècle, le projet accueille une compagnie de théâtre et une école de la chanson, qui posent toutes les deux la question du spectacle. Spectacle donné à l'intérieur du bâtiment existant où une salle d'une capacité de 280 places prend place entre les travées régulières des piles en pierre de Villebois. Composée d'une face arrondie à laquelle répond, en rez-de-chaussée, une structure légère, cylindrique, en acier, qui abrite ascenseur, escaliers ... Ce rapport entre un volume fort, structurant, et un autre, plus léger, est mis en valeur par un escalier, en acier. Une mise en scène accueille le spectateur dès son arrivée : le premier étage est mis en balcon sur le rez-de-chaussée, séparé de l'escalier par une faille qui donne une nouvelle dimension aux piles existantes et dévoile la face courbée de la salle sur toute sa hauteur. Le spectacle se prolonge à l'extérieur dans une extension contemporaine. Salle plus petite, inscrite dans un volume simple, en cuivre oxydé. Signe très fort pour symboliser l'élan de la culture qui entraîne cet ancien entrepôt à grains, vestige d'un passé historiquement laborieux, vers un avenir. La continuité entre le passé représenté par le bâtiment existant et l'avenir, par l'extension, se fait par l'intermédiaire d'un entre-deux. Structure très légère en verre, accrochée aux bâtiments ou posée, à l'entrée, sur de fins poteaux en acier, qui crée une zone dans laquelle se font, à l'abri des intempéries, les mouvements entre les deux salles. La couleur dorée de la pierre de Couzon et le vert du cuivre oxydé se diluent à ce niveau, au coeur de ce passage, le présent du projet.