La troisième berge

La troisième berge : quel développement pour la presqu'île de l'Ove à Condrieu ?
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2004
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
83 p.
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

"Le projet démarre par le choix d'un site à l'histoire très marquée, reflétant l'évolution de notre société dans son rapport à l'aménagement de son territoire : la presqu'île de Condrieu sur le Rhône. Le Lieu du projet est ici saisi dans ces deux définitions :Topos, le lieu physique et Chora, le lieu anthropologique, condensé de vies passées au bord du fleuve. Avant ses aménagements, le paysage naturel de la moyenne vallée du Rhône était marqué par un fleuve fougueux et inconstant. Il était pour ses riverains un fleuve ressource. Dès les années 30, un nouveau paysage artificiel naît dans le cadre d'un impressionnant plan d'aménagement, visant à contrôler le débit du Rhône, du Léman à la mer Méditerranée (navigation et production d'énergie). A Condrieu, les travaux réduisent le méandre, au profit d'un tracé compatible avec la navigation à grand gabarit. Des terres sont inondées, une île est créée entre lône artificielle et nouveau lit du Rhône. Elle deviendra par la suite un plan d'eau aménagé (base de loisirs) auquel sera associé un port fluvial de plaisance. La presqu'île est aujourd'hui amenée à être associée à de nouveaux changements : l'agrandissement du port et la création d'équipements pour la base de loisirs. La proposition s'articule autour de l'étape suivante : quel développement pour la presqu'île de Condrieu ? Elle interroge sur l'existence d'un paysage contemporain naturartificiel"" tenant compte du contexte culturel et politique, et pose nécessairement les questions de l'insertion dans un site (vierge) et du rapport entre architecture et paysage.""".