Restructuration et extension du lycée du Bâtiment et des Travaux Publics à Bron (69)

Restructuration et extension du lycée du Bâtiment et des Travaux Publics à Bron (69)
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2004
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
219 p.
Résumé
Résumé : 

"Construit au début des années 60, sur un terrain de 27000m², il est destiné à former environ 600 élèves pour des CAP et des BEP essentiellement. L'état de vétusté globale, le manque de surfaces pour plusieurs enseignements et services ainsi que l'organisation générale de l'établissement ont conduit la Région à lancer un concours d'Architecture et d'Ingénierie. Le concours précise une restructuration lourde et technique"". Tous les ensembles fonctionnels (au nombre de 17) sont concernés, en dehors des logements de fonction existants, de l'internat (restructuré en 1995) et de la restauration (restructurée en 1992). Les surfaces utiles à restructurer représentent 9000m², les extensions 3000m², soit un total de plus de 12000m². Les pièces du dossier de concours incluaient un schéma directeur de restructuration.Tout en respectant les demandes programmatiques, le travail s'est effectué suivant des déterminants qualitatifs : l'importance de l'enseignement technique, l'ouverture sur l'extérieur, la vie scolaire et enfin, l'environnement proche du Lycée. Le projet a été établi selon le renforcement de 3 zones (les limites). Un axe fédérateur suivant l'accès principal, avec un grand Hall venant recevoir l'écrin du projet : l'Amphithéâtre et le CDI, et avec la cour regroupant toute la vie scolaire, l'EPS et les extensions des ateliers. Toutes les nouvelles implantations laissent libre la vue sur la colline de Parilly. Enfin, le travail sur les circulations (Les fluidités) où il s'agissait de désenclaver le bâtiment atelier et de rompre avec des locaux étroits. Les bâtiments d'extension sont d'écritures et de volumétries simples en dehors du hall. Il s'agissait d'intervenir avec une certaine humilité en rapport à l'existant. Au global, les interventions se distinguent du schéma directeur sur 5 points : l'amphithéâtre sur l'accueil, la salle de jeux sur la cour, la reconstruction du gymnase, l'implantation des nouveaux logements de fonction et le travail sur les circulations.""".