Les desseins du Mékong, Appropriation de l'espace rue au travers de l'activité des marchés de Luang Prabang, Laos

Les desseins du Mékong, Appropriation de l'espace rue au travers de l'activité des marchés de Luang Prabang, Laos
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2005
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
[50 p.]
Résumé
Résumé : 

"En plongeant pendant deux mois dans le chaos que représente la société lao à nos yeux, société ou l'on manque de repère, d'habitudes et de méthode pour la lire, il m'a été nécessaire de me fier à un instinct ; il existe un moment dans la journée ou une activité, ou plutôt la nécessité de vivre, pousse l'espace public à se soumettre. Les coeurs d'îlots traditionnels débordent dans la rue pour l'ensevelir de ses odeurs, de ses couleurs, et de ses modes de vie traditionnels. Les sons, les matières circulent, recomposent et offrent une autre lecture des espaces publics ; une scénographie urbaine se met en place, dont les marchés sont l'élément le plus remarquable. Le quotidien s'est approprié ces lieux et il me semblait intéressant de remettre au centre de l'analyse architecturale, la notion d'usage, donc de lieu et par l'analyse de l'imbrication de l'espace et de son vécu, faire naître le projet. Les marchés de Luang Prabang ont une vie propre, mais l'application de cette double peau à la rue par conglomérat d'individualités, découpe le ciel en créant des espaces d'intimité, redistribue les flux, s'applique en transparence sur l'habitat privé, faisant ainsi des premiers plans une accroche de cette nouvelle définition de la limite public / privé. Les entités existent donc, et le projet, de leur cohésion, doit faire apparaître une réelle potentialité pour la ville. Il s'agissait avant tout dans ce travail d'engager une stratégie permettant d'initier une réaction de la part des autorités, et, si l'intervention valide une démarche, elle ne permet cependant pas de prendre en compte tous les éléments d'une réalité de terrain.".