Transparence et obstruction spatiale chez Mies van der Rohe

Transparence et obstruction spatiale chez Mies van der Rohe
Dans : 
Matières (où trouver cette revue ?), (2006)n°8 (1422-3449)
Auteurs : 
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 102-113 : ill., dessins, plans, pers. ; axono.
Résumé

"L'architecture de Mies van der Rohe constitue un environnement aux limites non absentes mais paradoxales dans lequel s'opère un écart entre la stabilité formelle (figures géométriques précises, matériaux parfaitement lissés, etc.) et l'instabilité perceptive. Cette étude a pour but de mieux comprendre le terme d' "" organicité "" fréquemment employé par l'architecte (processus qui amène à la forme). Elle s'intéresse au caractère morphogénétique de l'architecture de Mies qui porte les marques des gestes de glissement, d'adjonction et de déformation qui l'ont généré. Paolo Amaldi est l'auteur du livre "" Mies van der Rohe, Espace et densité : Mur, colonne, interférences "" (In folio, 2006)".

Concepteurs / architectes  :