Au musée du Quai Branly

Au musée du Quai Branly
Dans : 
Connaissance des arts (où trouver cette revue ?), 2006, juin, no 639 (0293-9274)
Auteurs : 
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 48-61 : ill. en coul., photogr.
Résumé

Avec le musée du Quai Branly (MQB), voulu par le président de la République, la France s'offre un prototype en matière de musée des Arts et de Civilisations. Un établissement qui se veut à la fois héritier et fer de lance des questions qui se pose l'Occident depuis sa rencontre avec le reste du monde. Par sa situation géographique prestigieuse, aux rives de la Seine face à la tour Eiffel et un architecte, Jean Nouvel, qui ne l'est pas moins, ce musée est chargé de magnifier les cultures non occidentales aux yeux du public français et international. Derrière les deux cents mètres de mur de verre qui bordent le quai, le bâtiment sur pilotis offre un alignement coloré de conteneurs en apesanteur à la tonalité contemporaine. Paysage de graminées et d'arbres sommés de lianes imaginé par Gilles Clément à l'extérieur, à l'intérieur également l'idée de paysage est présente "Escargot", "Rivière", "Serpent" sont des termes choisis pour désigner telle ou telle partie de l'aménagement d'un espace d'exposition élaboré d'une seul tenant avec des effets de pente, de cheminement sinueux ou spiralé. Nature qu'on retrouve imprimée dans l'épaisseur de la façade de verre que ceint le plateau des collections permanentes ou le "lac" de lumière colorée signé Yann Kersalé, dans lequel baignent les piliers du bâtiment.