Valorisation de la cité antique Portus Magnus

Valorisation de la cité antique Portus Magnus : musée et centre de recherches d'archéologie romaine
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2006
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
82 p. : ill. en coul., photogr. ; 21 x 30 cm
Résumé
Résumé : 

Dans le programme éducatif de l'Etat algérien, il est prévu la création d'un centre national de recherche afin de vulgariser l'archéologie et de maîtriser l'application des sciences et des techniques indispensables pour son développement. Malheureusement, rien n'a été fait jusqu'à ce jour. Il est pourtant reconnu que le pays est riche en histoire et en vestiges archéologiques. Peu d'algériens savent qu'il existe à Bethioua (bourgade de 3000 habitants, ancien port romain, à 30 km de la ville d'Oran) des ruines de la cité romaine de Portus Magnus, situées sur un plateau qui domine de près de 50 mètres d'altitude la magnifique baie d'Arzeu. Ces vestiges (forum, domus, thermes, temple, salines), témoins d'une époque importante de l'Afrique romaine, sont actuellement enclavés entre une zone pétrochimique et un quartier mal structuré, le "douar". Le programme propose de revaloriser ce tissu urbain en créant un espace intermédiaire entre les ruines et le douar (promenade touristique), d'améliorer la qualité des constructions existantes et celle de l'espace public (création de places) et de construire un lieu culturel attractif. Le projet architectural, musée et centre archéologique, devra s'intégrer dans l'environnement (construction en terre crue). Son implantation devra animer la zone (parcours artistique). Cette structure aura le rôle de préserver et d'exposer les objets des fouilles, de sensibiliser les habitants à la richesse de leur patrimoine et d'attirer les touristes sur le site.