Le temple bouddhiste de Nishi Hongan-ji

Le temple bouddhiste de Nishi Hongan-ji
Dans : 
Connaissance des arts (où trouver cette revue ?), (2006,oct.)n°642, P 126-131, ill. en coul., photogr. (0293-9274)
Auteurs : 
Type de document : 
Article de revue
Résumé

Le temple de Nishi Hongan-ji à Kyoto est l'un des trésors les plus rares et les plus précieux du Japon. Une autorisation exceptionnelle a permis à Henri Stierlin, photographe et historien de l'architecture, de réaliser un reportage inédit. Ce monastère bouddhique, fondé au XIIIème siècle, est un vaste ensemble médiéval au coeur de la vielle capitale. Son esthétique repose sur les principes d'un plan alliant des piliers porteurs à des panneaux amovibles. Cet art de bâtir propose des structures orthogonales propres à la construction en bois. A l'intérieur portes, fenêtres, baies sont formées de cadres sur lesquels sont tendues des feuilles d'un épais papier de riz translucide et vernis sur lesquels des peintres ont réalisé d'admirables paysages avec des scènes champêtres ou animalières. Le fond d'or donne à l'espace une dimension sans limite, dans laquelle s'enfonce la rêverie et où s'exprime l'amour de la nature. Le panneau (fusama) tend à être un écran transparent et crée une continuité entre le dedans et le dehors.