Habiter in situ

Habiter in situ
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2006
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
27 p. : ill. en coul., photogr., dess., schémas, coupes ; 21 x 30 cm
Résumé
Résumé : 

Reconversion d'une friche industrielle (ancienne usine à gaz EDF) dans un quartier proche du centre ville de Montpellier (sud-est) en tenant compte des nombreuses contraintes urbaines, en maintenant la population et en répondant aux nouvelles demandes des nouveaux occupants en matière de logements, d'activités et de mobilité (futur passage de la 2ème ligne de tramway). L'enjeu de ce travail a été de créer un nouveau quartier respectant les diversités des quartiers limitrophes tout en constituant une nouvelle polarité, complémentaire à celle du centre ville. Le bâtiment EDF est conservé en partie au nord-ouest pour garder une trace de l'activité industrielle. Il est transformé en local municipal pour héberger des associations. Un espace traversant piéton destiné aux usagers coupe la parcelle du nord au sud dans l'alignement de la rue de l'Aire. L'habitat collectif programmé s'est inspiré des quatre typologies relevées autour de la parcelle : maisons de ville au nord, le long de la rue de Barcelone, logements collectifs (R+3), immeubles-plots (R+4) avec commerces en rez-de-chaussée sur la partie centrale, et barre de logements le long du boulevard de Strasbourg avec commerces et bureaux. Le parc au sud-ouest est conservé et héberge l'arrêt du tramway et une place couverte pour le marché ou d'autres activités. Entre ces paliers différents, des bandes végétales, plus ou moins larges, permettent l'aménagement d'espaces verts semi-privatifs. Le dénivelé est résorbé par l'installation de paliers correspondant à chaque bande d'habitat.