Entre histoire et contemporanéité

Entre histoire et contemporanéité : la profondeur des franges..
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2006
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
43 p. : ill. en coul., photogr., schémas, dess., plans, coupes ; 21 x 30 cm
Résumé
Résumé : 

Reconversion d'une friche industrielle (ancienne usine à gaz EDF) dans un quartier proche du centre ville de Montpellier (sud-est) en tenant compte des nombreuses contraintes urbaines, en maintenant la population et en répondant aux nouvelles demandes des nouveaux occupants en matière de logements, d'activités et de mobilité (futur passage de la 2ème ligne de tramway). L'enjeu de ce travail a été de définir les axes et les statuts des quartiers voisins pour hiérarchiser ce nouveau tissu et créer une charnière. La topographie a été abordée au travers de trois strates qui absorbent le dénivelé. Cette restructuration a été pensée dans une démarche environnementale touchant à la fois la maîtrise des énergies, le respect de l'environnement et le bien être des habitants dans un quartier à culture méridionale. Le bâtiment EDF a été supprimé pour dégager les perspectives et la rue de l'Aire prolongée en voie piétonne jusqu'au coeur de l'îlot. Au bord de la parcelle, le programme prévoit de l'habitat semi-collectif (maisons à patio) et des logements d'artistes avec cours collectives. Sur l'épine centrale, côté sud, s'organisent des appartements en plots, et, côté nord, des logements en bande. Un travail a été réalisé sur l'aménagement du stationnement dans l'intention de revisiter la "porte du garage". Au sud, en bordure du boulevard, des bureaux et des commerces profitent du parc public accessible depuis l'arrêt du tramway rue du Pont-de-Lattes. Enfin, au sud-ouest de la zone, une place minérale permettra d'accueillir des activités culturelles ou commerciales (marché).